Miellat de forêt

Excrété par certains insectes parasites, comme le puceron, la psylle, la cochenille ou l’aleurode, le miellat est déposé sur les feuilles, les aiguilles ou les troncs et peut être butiné par les abeilles qui vont en faire du miel, à l’instar de celui fabriqué à partir du nectar des fleurs. Ce miel est appelé miel de miellat.

Aire de récolte

Ensemble des forêts du territoire.

Aspect

Très sombre, presque noir à l’état liquide, prend des teinture brunes une fois cristallisé.

Parfum et saveur

Fluctuant, son arôme rappelle souvent les feuilles sèche des sous bois. Il est généralement plus foncé et un peu moins sucré que le miel de nectar.

Conservation

Excellente.

Caractéristiques

En comparaison avec le miel de nectar, le miellat contient plus d’acides aminés, antioxydants et oligo-éléments. 

 

 

D’après Le guide des miels, H. Clément, Rustica éditions